Les écologistes participeront à la manifestation « Remember Fukushima » organisée ce dimanche entre Huy et le site nucléaire de Tihange. Ecolo propose à ses membres et sympathisants de se rassembler à 13h45 avenue Delchambre entre le Centre Culturel et le Kihuy.

Pour Ecolo, cette manifestation est l’occasion d’une nouvelle fois appeler le gouvernement à faire preuve d’une triple responsabilité face au secteur nucléaire : responsabilité en matière de sécurité ; responsabilité en matière de sécurité d’approvisionnement et de politique énergétique et responsabilité en matière d’emploi. Les écologistes appellent également le gouvernement à tenir compte de l’avis des experts étrangers par rapport à la relance du réacteur de Tihange 2. Il ne peut être en effet question de relancer ce réacteur sur pression du lobby nucléaire et de faire peser les risques sur la population.


L’été dernier, quelques semaines après avoir prolongé le réacteur de Tihange 1 de 10 ans, des milliers de fissures ont été détectées dans les réacteurs de Doel 3 et de Tihange 2. Dans quelques semaines, les ministres du ‘kern’ vont devoir choisir sur base d’un avis de l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) qui attend elle-même des études complémentaires de l’exploitant : fermer définitivement les réacteurs ou en autoriser leur redémarrage.

Reste que plusieurs experts ont exprimé publiquement de sérieuses réserves et des doutes par rapport au possible redémarrage immédiat du réacteur de Tihange 2. C’est notamment le cas de l’Autorité de Sureté nucléaire française et de Dieter Majer, ancien directeur de l’organe allemand de contrôle des installations nucléaires. Ces réserves portent principalement sur l’origine, l’évolution possible et les incidences de ces fissures. Pour Ecolo, un redémarrage de Tihange 2 est, quoi qu’il en soit, inconcevable si toutes les réponses ne sont pas apportées à ces remarques. La sécurité des habitants avant tout.

Concernant, la sécurité d’approvisionnement et l’emploi en Belgique, Ecolo demande au gouvernement ne pas se laisser prendre, avec les travailleurs du secteur, en otage par GDF-Suez. Comme proposé par les écologistes puis annoncé par Secrétaire d’Etat à l’Energie, le gouvernement fédéral doit pouvoir légalement empêcher les fermetures stratégiques de centrales non-nucléaires qui permettent de répondre aux besoins de consommation de pointe.

Les écologistes rappellent par ailleurs que seule une politique énergétique claire et un horizon bien tracé permettront d’assurer un emploi stable et durable dans ce secteur. Dans le cadre d’une transition énergétique planifiée, les besoins de main d’œuvres sont constants. Si l’Etat ne se donne pas les moyens de maintenir le cap, c’est l’opérateur qui fixe les règles du jeu et peut faire du chantage à l’emploi. Pour Ecolo, cette situation serait inacceptable, particulièrement après les drames sociaux que nous venons de vivre dans la région liégeoise.

Nous osons donc croire que la prochaine décision du gouvernement fédéral concernant Tihange 2 fera primer la triple responsabilité publique dans ce dossier. Sécurité des citoyens, sécurité d’approvisionnement et sécurité pour l’emploi doivent passer avant les intérêts financiers d’un géant énergétique !

Muriel GERKENS,
Cheffe de groupe Ecolo – Groen à la Chambre

Christian NOIRET,

Député wallon

nukestop-2.jpg

Plus d’infos : http://www.stop-tihange.org/index.html

Share This